Comment optimiser des images JPEG pour le Web?

Malgré la puissance rapidement croissante du matériel et des logiciels de serveur, réduire la taille des pages et la durée des temps de chargement reste une préoccupation majeure. Le meilleur moyen de le faire de manière drastique consiste à optimiser les images avant de les télécharger. De par leur nature, les JPEG bénéficient le plus des techniques d’optimisation populaires. Vous trouverez ci-dessous un guide étape par étape pour que vos images soient belles tout en occupant aussi peu de place que possible sur votre serveur.

Réunissez vos outils

Il existe des dizaines, voire des centaines de bons programmes que vous pouvez utiliser pour apporter de petites modifications aux images destinées à votre site web. Parmi les options populaires, on trouve des programmes informatiques comme Photoshop, ImageOptim et Gimp, ainsi que des services en ligne comme Pixlr et JPEG Mini. Si vous utilisez un CMS comme WordPress, certaines extensions permettant d’automatiser le processus sont disponibles comme EWWW Image Optimizer ou CW Image Optimizer.

Rogner et affiner vos photos

Avant de compresser quoi que ce soit, il est important de procéder à une petite pré-optimisation. Tout d’abord, rogner tout espace indésirable au niveau des marges des images et redimensionnez-les aux résolutions de votre choix. Jouez avec la netteté et la luminosité jusqu’à obtenir l’aspect que vous voulez. Enfin, assurez-vous d’enlever toutes les données indésirables ou hors sujet comme des mots de passe et des informations de géolocalisation.

Rétrécir et télécharger des images

Une fois que vous êtes prêt, vous devrez définir un ratio de compression. Vous pouvez facilement rétrécir un JPEG de 1Mo en un JPEG de 50Ko ou moins tout en ayant toujours une image suffisamment nette et précise avec laquelle travailler. Un taux de compression de 40% donne une qualité d’image à 60%, ce qui est généralement plus qu’approprié. Si vous cliquez sur l’option « Fichier > Enregistrer pour le web » dans Photoshop, et un aperçu des divers taux de compression s’affichera.

Ajouter des métadonnées à votre média

Bien que la qualité de l’image soit l’aspect le plus important pour l’optimisation des JPEG, télécharger des métadonnées une fois que les images ont été téléchargées est également un élément clé. Le texte alternatif et le texte de l’image que vous associez à vos JPEG peuvent avoir un impact majeur sur la santé SEO de votre site. Lorsque vous téléchargez vos images ajoutez des mots-clés et du texte meta pertinents qui ont du sens dans le contexte de la photo, ainsi que dans celui du contenu associé à cette dernière.

Évaluer les résultats et peaufiner

Le dernier morceau du puzzle consiste à s’assurer que vos efforts ont produit des résultats positifs. Heureusement, il existe un certain nombre d’applications gratuites et payantes disponibles en ligne qui peuvent simplifier le processus. Utilisez Screenfly pour vous assurer que tout s’affiche bien sur divers navigateurs et divers appareils informatiques. Vous devrez également vous assurer que les temps de chargement des pages ont diminué en utilisant des outils comme Image Delivery Test et Pingdom.

Les avantages des images optimisées

Même si le fait d’optimiser vos JPEG peut vous permettre d’économiser de l’argent en termes de coûts liés au stockage d’hébergement et à la bande passante, ce n’est pas la raison principale pour le faire. Le fait est qu’un site avec des images correctement optimisées est simplement plus rapide et offre une meilleure expérience aux visiteurs. Cela peut grandement réduire les taux de rebond, augmenter les classements dans les moteurs de recherche et rendre votre site plus rentable.

Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *