Définition de Bande passante

Même si le terme « bande passante » peut avoir plusieurs significations, il est généralement utilisé pour faire référence au débit de données d’un signal numérique. En d’autres termes, la bande passante est une mesure de la quantité de données pouvant être envoyées au cours d’une période spécifique. Les signaux numériques sont calculés en bits par seconde. Certains hébergeurs Web se trompent et font référence au transfert de données total mensuel lorsqu’ils parlent de bande passante.

Les bits et les octets expliqués

Une connexion internet ADSL résidentielle standard est généralement dotée d’un débit de 5 à 10Mbps. Cela signifie que vous pouvez envoyer, ou plus communément recevoir jusqu’à 10 millions de 1 et 0 par seconde. Étant donné qu’un octet équivaut à 8 bits, une connexion à 10Mbps vous permettra de télécharger l’équivalent de 1,25Mo de données par seconde.

Débits moyens dans la nature

Pour la plupart des consommateurs, la bande passante disponible varie grandement selon l’endroit où vous vivez et selon la somme que vous êtes prêt à payer. Par exemple, une connexion ADSL2+ est limitée à 24Mbps. Une connexion via la fibre optique peut dépasser 1Gbps. Si vous achetez un hébergement Web auprès d’un fournisseur renommé, vos débits seront pratiquement illimités, par contre vous payerez plus chaque mois si le transfert total de données dépasse une certaine limite.

La bande passante dans la pratique

En 2014, une page Web typique pesait 1,2Mo, ce qui signifie que cette dernière devait se charger en moins d’une seconde. De manière générale, un chat en VoIP sur Skype coûtera environ 56Kbps. Une vidéo YouTube avec une résolution de 480p représente environ 1Mbps. Pour des vidéos HD 720p sur Netflix, vous pouvez vous attendre à consommer environ 4Mbps.

Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *