Définition de KVM

Comme vous le savez probablement, un PC unique ou un serveur informatique sont souvent utilisés afin d’héberger plusieurs sites web. Afin de diviser de manière logique une machine individuelle en partitions « virtuelles », les hébergeurs utilisent souvent une technologie du nom de KVM. De nombreuses raisons font de KVM la solution la plus populaire pour la création de serveurs virtuels destinés à des solutions d’hébergement.

Qu’est-ce que la KVM?

KVM, une version abrégée de Kernel-based Virtual Machine (qui peut se traduire littérale par machine virtuelle sur le noyau), est connu comme étant un hyperviseur de niveau 1. Un hyperviseur est un programme capable de créer et de gérer des machines virtuelles. Il offre à la fois aux informaticiens et aux profanes un moyen de lancer plusieurs sessions de machines virtuelles sur un seul ordinateur ou sur un seul serveur physique.

Comment fonctionne KVM

Contrairement à des programmes comme VirtualBox, KVM fait appel au noyau du système d’exploitation de l’hébergeur pour émuler l’ordinateur ou le serveur physique. Pour faire simple, KVM est un module de noyau chargeable pour Linux qui tire parti de technologies de virtualisation matérielle comme Intel VT et AMD-V. Chaque machine virtuelle dispose d’une UC, d’une RAM et d’une interface réseau qui lui sont propres.

Les avantages de KVM

La gratuité d’utilisation de KVM représente un des avantages majeurs de cette technologie. Il s’agit également d’une solution plus puissante que des solutions de virtualisation concurrentes car elle fonctionne dans l’espace du noyau et non dans celui de l’utilisateur. Enfin, KVM est capable de lancer des sessions virtuelles de tous les systèmes d’exploitation, de Windows à BSD en passant par OS X, et ce sur un seul serveur.

Où trouver KVM

De nombreux grands hébergeurs web utilisent KVM sur leurs serveurs afin de proposer à leurs clients des solutions VPS à la fois puissantes et flexibles. En plus des hébergeurs web basiques, des entreprises renommées comme Redhat, IBM, Intel et HP utilisent elles aussi KVM pour gérer leurs infrastructures de cloud destinées à des fins commerciales.

Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *