Définition de mise en cache

Lorsque des pages web grossissent en taille et en complexité, les serveurs qui les hébergent connaissent nécessairement une augmentation de la demande. Parmi les conséquences directes de cette demande accrue, on trouve des délais de réponse ralentis et une dégradation des performances. Pour combattre ces problèmes, de nombreux sites web comptent sur la mise en cache pour réduire le congestionnement. Sans cette technologie cruciale, des sites de toutes les tailles ralentiraient jusqu’au point mort et deviendraient quasiment inutilisables.

Comment fonctionne la mise en cache et pourquoi l’utilise-t-on?

Lorsqu’il s’agit de développement et d’hébergement web, le terme « mise en cache » fait généralement référence à la mise en cache HTTP. Pour faire simple, de nombreuses requêtes de sites web qui sont envoyées par des clients à des serveurs web renvoient des informations identiques ou extrêmement similaires. Un moteur de mise en cache HTTP accélère les performances en stockant des fichiers HTML communs de manière à ce que ces derniers puissent être rapidement envoyés à de nombreux clients sans avoir à forcer un serveur à effectuer de nombreuses opérations coûteuses au niveau des bases de données.

Les résultats de la mise en cache dans le monde réel

Bien que les performances de la mise en cache HTTP dépendent de divers facteurs, elle peut accélérer les délais de réponse de plusieurs ordres de grandeur. Bien sûr, l’impact des programmes de mise en cache, également communément appelés « accélérateurs web », variera selon le type de contenu mis à disposition et selon le caractère unique d’une requête typique. Si les réussites au niveau du cache surpassent en nombre les échecs, un programme de mise en cache HTTP accélérera la réactivité de manière significative.

Les programmes de mise en cache populaires

Les outils de mise en cache les plus communs utilisés aujourd’hui sur le web sont appelés des proxys inverses. Nginx, Squid et Varnish sont des exemples typiques de ce type d’accélérateur web. Si vous n’êtes pas un développeur web expérimenté, vous pouvez tirer profit de la technologie de mise en cache via des modules d’extension spécifiques pour les CMS comme WP Rocket et W3 Total Cache pour WordPress par exemple.

Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *