WordPress – les bons et les mauvais côtés des permaliens

WordPress

Chaque fois que vous créez une nouvelle page ou un nouvel article dans WordPress, vous générez un nouveau permalien. Qu’est-ce qu’un permalien? Il s’agit simplement d’un lien vers votre nouvelle page ou votre message enregistré dans votre base de données WordPress pour une récupération facile à chaque fois que quelqu’un accède à votre site Web. Dans cet article, nous allons traiter des bons et mauvais côtés des permaliens.

En fait, ce n’est pas vraiment une question de bon ou de mauvais. Il s’agit plutôt des permaliens mauvais, presque bons et bons avec lesquels les utilisateurs de WordPress doivent travailler. Permettez-nous d’expliquer.

Les développeurs WordPress ont cherché à décrire les trois types de permaliens que le CMS utilise en termes simples que le propriétaire de site lambda pourrait comprendre. Ils ont donc désigné trois termes qui semblent bien fonctionner :

  • Laids – Les permaliens laids sont des permaliens qui utilisent uniquement des symboles alphanumériques sans extension à la fin. Vous pourriez créer un tout nouvel article chantant les louanges de certaines innovations au sein de votre industrie et vous retrouver avec un permalien généré ressemblant à quelque chose comme http://votrenomdedomaine.com/?p=22379. Dans cet exemple, le numéro est un identifiant attribué au message par l’environnement WordPress. Il peut être facilement suivi dans votre base de données.
  • Presque beaux – WordPress a inventé ce terme pour décrire les permaliens qui seront mieux pour les visiteurs du site parce qu’ils ont réellement un sens. Ces types de liens sont appelés permaliens PATHINFO car ils sont construits à l’aide du nom de la page ou du message ainsi que son chemin d’accès réel dans la structure du fichier. Un exemple d’un permalien presque beau serait http://votre_domaine/année/mois/jour/nomdelarticle/.
  • Beaux – La dernière catégorie de permaliens est la catégorie Beaux. Ils prennent le concept de permaliens presque beaux et le simplifient pour créer un lien beaucoup plus propre que les visiteurs trouvent facile à saisir. Un joli permalien ressemblerait à ceci : http://votredomaine.com/identifiantunique/nomdelarticle/.

Modification de la structure du permalien

WordPress est configuré pour utiliser des liens permanents laids par défaut. Si vous entrez dans vos paramètres WordPress, vous pouvez modifier la structure des permaliens en cliquant simplement sur le lien « Permaliens ». Vous verrez que le réglage Normal est déjà sélectionné pour vous; c’est le réglage pour les liens laids.

Il existe cinq options supplémentaires à utiliser:

  • Jour et nom de page / article
  • Mois et nom de page / article
  • Numérique uniquement
  • Nom de page / article uniquement
  • Structure personnalisée

Le dernier choix vous permet de créer votre propre structure de permaliens en définissant les paramètres qui sont importants pour vous. Nous vous recommandons de le faire uniquement si vous comprenez comment les liens permanents affectent les résultats des moteurs de recherche. Sinon, le meilleur choix à des fins SEO serait l’une des autres options qui incluent le nom de la page ou de l’article.

Vous connaissez maintenant les bons et les mauvais aspects des permaliens WordPress. Si vous n’aimez pas la structure actuelle de votre site web, vous pouvez toujours la modifier dans les paramètres WordPress. Mais sachez que le changement de la structure ne changera pas les permaliens des pages et des articles existants; il affectera seulement les pages et les messages futurs.

Partager!Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Notre recommandation pour Hébergement WordPress

WordPress

WHC.ca
Obtenez un rabais de 50% en utilisant notre lien.

WHC.ca

Hébergeur Web fiable avec un excellent service à la clientèle et une installation WordPress en un clic. C'est notre recommandation pour héberger un blog WordPress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *